09-08-2017 : dernière journée à Shanghai

Parmi les incontournables de la ville, s’il on en croit les guides, il y a le musée de Shanghai. Un rapide coup d’œil sur la carte nous montre qu’il est accessible à pieds depuis notre hôtel. Sans précipitation, enfin si, avec précipitations – le pluriel annonce la nuance, nous nous mettons en route vers le musée. Les ponchos vont donc servir. Bon, les garçons ont préféré ne pas les sortir du sac à dos sans doute pour grappiller quelques secondes de WiFi. Nous les enfilons rapidement, et c’est ainsi accoutrés que dans une tentative d’approche du musée, nous faisons le tour d’une voiture de police suscitant l’interrogation des quelques personnes qui se trouvaient là.

Les garçons n’ont pas voulu prendre leur poncho, mais veulent bien profiter des autres

Encore quelques dizaines de mètres et nous arrivons dans la file d’attente d’entrée. Moins de trente minutes sous un régime d’averses assez modérées et nous pouvons commencer la visite. Les étages réservés aux bronzes et aux céramiques et porcelaines nous ont plutôt intéressés Ils montrent l’évolution de la maîtrise technique et les marques des différentes dynasties qui ont régné sur la Chine. Les espaces déliés à la calligraphie et à la jade beaucoup moins. On a aussi aimé l’exposition sur les diversités ethniques de la Chine.

Il n’est pas tard, et nous décidons de retourner au bazar pour acheter les derniers souvenirs. Augustin ne résiste pas au drone, qu’il devra trimballer au retour (et dont un modèle comparable est sans doute proposé à un prix identique sur Aliexpress). Les heures passent vite, notre cash est épuisé et nous décidons de rentrer en marchant (il nous restait quand même de quoi payer le métro ;-). C’est finalement la solution la plus rapide et elle augmente nos chances de découverte, même si le séjour est bien avancé.

Détente piscine pour les garçons puis nous partons essayer un restaurant de Yunnan Road. L’entrée a le sol transparent qui montre une reproduction de l’armée enterrée. Nous faisons le plein de raviolis et autres plats qui conviennent à tout le monde. On sent que la fin des vacances approche, les discussions se prolongent à table, ce qui permet à ceux qui ont la digestion un peu rapide, de picorer parmi les restes des plats.