03-08-2017 : la pagode de la grande oie sauvage

La veille nous avons repéré un hôtel tout proche de notre auberge de jeunesse dans lequel aller prendre le petit déjeuner. Le début a été un peu dur, toutes les tables étaient prises. Avec plus ou mois de finesse nous avons réussi à nous asseoir à 2 tables voisines. Ensuite en insistant un peu, Hélène a obtenu du pain (de mie), ingrédient indispensable d’un petit-déjeuner. Les autres ont géré l’offre autant que possible. A la fin tout le monde avait mangé à sa faim. Bon pour le jus de fruits, on a un peu triché en passant par le magasin d’à côté.

La météo annonçait une chaleur plus importante que la veille. Dans ces conditions, il faudra faire l’impasse sur le quart de tour de rempart de la ville. Nous prenons donc le métro pour la pagode de la grande oie sauvage. Les abords sont peuplés de marchands.

Timothée négocie l’achat d’un éventail

A l’intérieur de belles salles avec des représentations de Bouddha dans toutes les matières. Pour le moment, c’est une des plus belles visites.
Nous passons le bout d’après-midi qu’il reste à découvrir les centres commerciaux des environs et à reprendre contact avec l’occident par une escale frites-coca au Mac Do.

Il faut ensuite récupérer les sacs à l’auberge et prendre le train. La gare de Xi’an est construite comme un aéroport : un étage pour les arrivées, un autre pour les départs. Tout est démesuré, par exemple 48 toilettes femme pour un quart du hall d’attente.

Hall d’attente de la gare de Xi’an

L’effervescence est la même qu’aux autres gares dès l’annonce de l’ouverture de la voie. Le train part évidemment à l’heure. A l’arrivée, on se fait harceler par les faux taxis.

Le quai à l’arrivée. Ils ont prévu large.

Laurent leur parle une langue imaginaire pour s’en débarrasser, ce qui marche pas mal sauf pour un plus tenace. Les garçons se sentent toujours un peu honteux dans ces cas là. Finalement on trouve les taxis réguliers et arrivons à les synchroniser. Temps de parcours et prix conformes à ce qu’annonçait l’hôtel :  ça se passe rarement aussi bien. L’auberge de jeunesse est plutôt agréable et un peu plus propre que la précédente. Repas correct à 2 pas avec encore une fois des découvertes.