31-07-2017 : la cité ancienne de Pingyao

Pour notre arrivée du 30, notre hôte nous avait proposé de venir nous chercher à la gare. Nous avions accepté et ça a marché ! Nous arrivons assez tard et nous dînons à l’hôtel, beaucoup de charme, à l’intérieur des remparts mais à l’écart du tumulte. Repas excellent.

Aujourd’hui nous avions prévu de faire le tour des remparts. Impossible de se limiter à cela, il faut prendre le billet combo avec les 22 visites.
Au 3/4 du tour le soleil cognait vraiment fort et nous arrêtons pour parcourir le secteur piétonnier.

Le secteur des remparts est classé au patrimoine mondial de l’Unesco. Les bâtiments sont restés (ou ont été restaurés) semblables à leur aspect d’origine, il y a 600 ans.

Dans la tour Feng Shui

Un des acteurs de la saynette sur le jugement


Les habitations conservent une ou plusieurs cours carrées qui se succèdent un peu à l’image des temples.
Parmi les 22 visites, beaucoup nous montrent ces maisons dont la seule variation concerne le métier de la personne qui y habitait. Lassant à la fin, mais nous choisissons seuls la fin de la visite. Pingyao représente un point d’attirance touristique à l’image de la cité de Carcassonne ou d’autres sites du genre. On y trouve une concentration étonnante de restaurants ou vendeurs de produits pseudo-artisanaux ou souvenirs mais quelques fois des vrais artisans tisserands, tailleurs de jade ou polisseurs de noyaux.

On peut même acheter un criquet en cage