28-07-2017 : la muraille

Le décalage horaire n’est pas encore bien absorbé. Le réveil est un peu difficile mais il faut se lever.

Nous prenons le p’tit déj dans la chambre des enfants avec les provisions achetées la veille.
Le RDV est à 9h30 dans le hall de l’hôtel et nous sommes juste à l’heure.
C’est parti pour 1h45 presque 2h (80 km au nord) de route en mini bus.
Arrivés sur place, deux possibilités s’offrent à nous : y monter à pieds ou en télésiège mais dans 2h on doit être revenu au bus. Le temps est compté pour parcourir une portion des 3500 km de l’édifice vieux de 500 ans.
Nous choisissons le télésiège pour profiter de plus de temps sur la muraille.

Sur la muraille, nous allons d’une tour de guet à une autre. La muraille est sur la montagne et suit le relief. La pente est parfois un peu raide et quand il y a des marches, elles peuvent varier de 5cm à 45cm. Le pékinois blasé peut venir se distraire ici en se filmant avec son drone de compétition. Images qu’il postera ensuite sur YouTube grâce à son VPN ou plus directement partagées sur WeChat.

 

Puisque nous avons pris le télésiège, nous avons droit au retour en toboggan. 2500 m de piste , 7 minutes de descente : tout le monde a aimé.
Sur la route du retour, nous avons fait une pause dégustation de thé. Il y en a pour tous les goûts et chaque variété est aussi un remède pour différents problèmes. Nous avons quand même craqué pour infusion aux fruits séchés -qui n’a rien à voir avec le thé- et qui est très bonne ainsi qu’une tasse qui change de décor selon la température de son contenu.


Nous avons fini la journée en nous promenant dans les « hutongs » qui sont des rues étroites de la vieille ville.