16ème jour : en route pour Santorin

Yassas Folegandros, Yassas Santorini
Nous avons eu le temps de finir le petit déj avant que les enfants ne se réveillent. Il était quand même 9h quand nous avons frappé à leur porte, sans réponse. Nous avons fini par frapper FORT. Augustin est venu ouvrir, n’ayant qu’un œil à demi ouvert, et une grosse bosse sur le front.

P1030515

P1030516 P1030517
Les autres dormaient encore. Après avoir pris la temps de se réveiller un peu plus, nous avons eu l’explication (que nous avions devinée!) Ils ont chahuté jusqu’assez tard et dans son agitation, Augustin est tombé du lit, d’où sa bosse. (mais il n’a rien senti!)
Plage puis plage, pour en profiter encore un maximum.
Le ferry pour Santorin est à 17h50, mais comme on voit sur l’écran radar qu’il sera en retard, ça laisse le temps aux garçons d’aller acheter du pain pour le goûter. Augustin est parti en courant vers la boulangerie en répétant « one french baguette please » et s’en est très bien sorti quand on lui a demandé s’il voulait farine complète ou blanche. (l’appel du ventre ça aide, même si Augustin est rarement dans l’embarras)
Au bout d’1h de traversée. Augustin me dit qu’il a mal à la tête, qu’il se sent tout bizare. Il ne veut même plus jouer à la DS! (là c’est inquiétant!) Il avait le mal de mer. Il y avait pas mal de vent, et on se faisait un peu secouer.
Arrivée à Santorin à l’heure du coucher de soleil, et des rafales de flash ont salué notre arrivée. C’est le moment où tout le monde se fait prendre en photo avec en fond le soleil couchant. Je ne suis pas sur qu’un ferry sur la photo soit l’idéal.
Laurent a encore fait très fort. Notre hôtel est assez loin du port, et depuis le port, il faut prendre 2 bus pour y aller. On ne savait pas où se trouvait l’arrêt du bus, et pour sortir du port, il n’y a qu’une route de montagne qui grimpe très fort. On ne se voyait pas marcher longtemps avec nos sacs. Pas de problème. En quelques emails depuis Folegandros, Laurent avait habilement demandé quelle était la meilleure façon pour se rendre à l’hôtel, et on avait fini par lui répondre qu’on viendrait nous chercher! (Timothée était vraiment très content, surtout quand il a vu la hauteur montagne!)

Laisser un commentaire