06-08-2018 – Escale à mi-chemin

Après plus de 7 heures de trajet, il est temps de faire une escale pour ménager ces petits être sensibles qui piaillent sur les sièges arrière. Notre escale, c’est Annemasse. Par rapport à notre prévision nous avons été pénalisés par  :  des travaux en region parisienne, des travaux ailleurs sur la route, un bouchon sur fin mais surtout par une météo qui génère de la pollution à l’ozone que les préfets pensent réduire en abaissant toutes les vitesses de 20 km/heure.

Il est 17h et nous avons juste le temps de prendre possession de nos chambres, et nous mettre en condition pour ressortir par grimper en haut du mont Salève. En fait, nos corps de sportifs affûtés vont prendre le téléphérique.

Lutter contre le vertige, la première épreuve.
A voir s’approcher l’autre cabine, on mesure mieux la vitesse.

De là-haut, une petite grimpette de 15 minutes nous conduit sur un plateau avec vue sur le Mont-Blanc.

Au fond le Mont-Blanc (si, si)

Retour par le dernier téléphérique puis repas en ville. La pluie s’est mise à tomber si fort que nous n’avons pas eu à choisir le restaurant. Ce fut un non-choix très heureux, béni par la pluie qui a repris de plus belle lorsque nous sommes sortis du restaurant.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *