12-08-18 Escale dans une ville qu’on appelle Bergame

Aujourd’hui nous changeons de lac, nous quittons celui de Côme pour celui d’Isseo – certainement moins célèbre.

La situation de Bellagio n’a pas changé pendant la nuit. Nous longeons cette fois une autre rive, mais la route est toujours aussi bien bordée. Cette fois nous suivons un camping-car. L’allure n’est pas rapide, mais s’il croise des voitures elles seront suffisamment bien rangées pour nous laisser passer sans difficulté.

Nous faisons une halte, juste à côté de Milan, dans une ville qu’on appelle Bergame, où nous n’avons pas cherché à faire construire de villa. Arrêt dans la partie basse de la ville puis montée à la ville haute par le funiculaire.

La ville haute a des airs de ville citadelle, et nius en faisons rapidement le tour en ignorant musées et autres curiosités très propices à l’ennui des ados que nous trimballons.

Ici on aime les pizze

Nous reprenons la route et faisons une pause pique-nique au bord d’une vigne et bien à l’ombre cette fois. L’approche de l’hôtel a encore une fois été compliquée.   Toutes les applications ou GPS nous faisaient passer par des endroits impossibles. Finalement avec une carte, une navigation à l’estime puis une touche finale à base de panneaux annonçant l’hôtel et nous sommes parvenus à destination. L’hôtel a dû mériter ses étoiles il y a quarante ans – grâce aux lambris dans les chambres et a réussi à estorquer son maintien grâce au terrain de tennis et à la piscine. Elle est restée très correcte et les enfants en ont bien profité pendant que les parents bouquinaient sur la terrasse de l’hôtel avec vue sur le lac.

Il faut dire que le temps un peu couvert n’incitait pas à y descendre.

 

Le coin est un peu paumé et le choix du restaurant est restreint. Celui qui reste à une distance raisonnable de marche de l’hôtel ne propose pas de pizza. Un bon signe pour les parents, un drame pour Timothée. Double drame quand il s’est vu déconseillé la côte de boeuf de 1,2 kg pour lui tout seul. Il faut dire que le menu ne précisait qu’un prix par hg.

Retour à pieds de nuit en essayant de retrouver le meilleur chemin. Tous n’ont pas réussi.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *