21-04-2015 : départ pour Cebu

Nous sommes réveillés par Augustin qui est venu frapper à notre porte.
– Hé ! On va déjeuner ? On est tous les 3 douchés et on a refait nos sacs.
-il est quelle heure ?
-8h30 !
La matinée fut paresseuse. Laurent essaie d’aller faire du change dans les banques voisines car nous ne sommes pas sures de trouver à en faire dans les 8 prochains jours, mais il faut un compte local. Sinon il faut aller jusqu’au Megamall (pas très loin, mais bon) on verra à l’aéroport.
On part pour l’aéroport avec une toute petite marge : à 11h50 pour un vol à 13h55. Le chauffeur de taxi est affolé.
-Quand on a un vol à prendre à Manille, il faut partir 4h avant ! « Heavy traffic ! « Il faut au moins une heure pour y aller.
Il était stressé pour nous et nous y a emmené en 40min.
À l’ enregistrement, Laurent se rend compte qu’ en fait, le vol est à 14h55. Il s’est trompé d’une heure ! (Pas bien réveillé Laurent) il faut mieux se tromper dans ce sens. Cela nous laisse du temps pour le change, et pour écrire le blog même si le wifi de l’aéroport est assez m….
En plus, on vient d’annoncer 20 à 30 min de retard. Pas cool.
C’est finalement avec 1h20 que nous décollons et sur cebu pacifique, ils organisent des jeux pendant le vol. Il faut répondre à une question et la réponse est validée si on peut montrer le logo de la compagnie sur son téléphone.
A l’arrivée le taxi refuse de nous prendre car nous sommes 5. Hélène a bien essayé de jouer « la quiche  » en faisant dire à Laurent qu’ elle ne parlait pas anglais et qu’elle ne voulait pas rester seule, mais le chauffeur a insisté en disant « mais les enfant sont philippins non ?  » sous entendu je parle aussi tagalog, ils traduiront.
Nous arrivons dans un bel hotel. A Cebu, on a le choix entre les quartiers très pauvres et plutot mal famés (d’après le guide mais en fait pas plus que certains quartiers de Manille où Hélène allait se fournir en tissu ) ou le quartier moins pauvre. Les enfants nous demandent tout de suite combien de nuit nous restons là. Une seule, car Cebu n’est pour nous qu’un tremplin pour Bohol. Demain on prend le ferry.

20-04-2015 : malling intensif

Réveil pas trop difficile, sauf pour Augustin. Nous prenons notre petit dej dans l’hôtel, plus exactement dans un petit resto dans le même immeuble que l’hôtel. Nous ne vous avons pas encore dit que notre hotel se trouve pile poil en face de « chez nous » . On le savait proche, mais pas à ce point.
Puis direction le MegaMall. Le plus grand centre commercial d’Asie, qui s’est encore agrandi d’une extension depuis notre départ. L’urgence : faire du change et des virements pour finaliser des réservations. Nous avons « Mallé » un peu (prononcer « maullé » : activité préférée des philippins en été qui signifie se promener dans les centres commerciaux pour profiter de la clim.) puis nous sommes rentré faire une bonne sieste.
Vers 15h, nous sommes allés à GreenHills pour deviner quoi….le marché aux perles.

Une des nombreuses allées du marché aux perles
Une des nombreuses allées du marché aux perles

Ici, pas de prix affiché. Hélène a commencé les négociations en très petite forme. Elle fait baisser de 10 pesos seulement le premier collier, et en plus histoire de se moquer d’elle, on lui rend la monnaie qu’avec des pièces qui ne valent rien. Allez, un kilo dans le porte monnaie ! Evidemnent, Laurent est explosé de rires et ne manque pas de lui faire remarquer qu’elle manque d’entraînement.
Elle se rattrape sur un 2ème annoncé 700 qu’elle négocie à 250.

Hélène en pleine négociation
Hélène en pleine négociation

On cherche ensuite les petites échoppes de téléphonie pour acheter une sim carte locale.

Undes nombreux réparateurs de téléphone en plein travail
Undes nombreux réparateurs de téléphone en plein travail

Piscine et repas au food court, suivi d’une glace et d une biere. Seul Augustin a bien voulu goûter la glace au Ube.

La glace violette est à l'ube.
La glace violette est à l’ube.

 

P1050805

19-04-2015 : une longue et chaude journée

Pas facile de se reposer le matin de l’arrivée. Vers 8h00 nous sommes partis à la quête d’un recherche d’un petit-déjeuner. Les rues sont encore bien calmes à cette heure-là, et en ce Dimanche matin, nous finissons par atterrir au Jollibee, sorte de Mac Do philippin.
En fait, on a pas trop le choix, le soleil tape déjà bien, et les enfants commencent à trainer des pieds.
Puis en route pour « intramuros » le quartier historique de la ville. On commence par la cathédrale, où, bien entendu a lieu la messe et on ne peut pas rentrer (au grand désespoir des garçons….) pas plus de chance pour l’église St Augustin, qui se trouve tout près. P1050764

Nous avons fini par le parc Rizal, sur la baie de Manille où nous avons assisté à la relève de la garde et Augustin a voulu qu’on aille jusqu’à la mer pour se baigner….

P1050771P1050773

Pour une fois qu’il voulait continuer nous n’avons pas voulu le decourager mais l’odeur a fait son effet et il se demandait comment les enfants des rues pouvaient prendre autant de plaisir à se baigner là…
Retour à l’hôtel où nous avons récupéré la 2ème chambre, on profite un peu de la piscine et il se met à pleuvoir, mais la piscine est partiellement couverte, ce qui nous protège de la pluie.
Vers 16h15 nous appelons les Neuman, et Jean Claude se propose de venir nous chercher. Nous passons la soirée avec eux, Rose-Marie, notre ancienne maid et la maid actuelle de Jean-Claude et Françoise et sa nièce Ludy. Tout le monde à la même table, exceptionnel aux Philippines – on ne mélange pas les maids et les employeurs.

P1050779

Rose-Marie & Ma'am Hélène
Rose-Marie & Ma’am Hélène

19-04-2015 : arrivée à Manille

Nous avons bien eu une petite frayeur en ne voyant pas nous sacs arriver. Finalement nous les avons récupérés parmi les derniers. A cette heure, le bureau de change de l’aéroport est fermé. Un gentil volontaire nous a dépanné, à un tarif que nous n’avons pas encore vérifié, mais en ce Dimanche, il va falloir gérer. Nous avons pris un taxi à la zone départ, réservé aux initiés, moins rutilant que les nouveaux taxi jaunes officiels mais 5 fois moins cher. A 5h00, l’hôtel notre chambre n’était pas prête, ils ont juste 15 heures de retard ! On commence les douches quand ils nous proposent de changer de chambre, la suivante est plus spacieuse, on leur pardonne. Chacun essaie de se reposer avant la première journée qui va être très longue.

18-04-2015 : en transit à Shanghai

Bon anniversaire à Maxime. Première partie du voyage, un vol jusque Shanghai qui dure 11h30. Avant d’embarquer, les garçons ont repéré la zone de jeux multimédia et font le plein de PS3 pour les vacances.

P1050711

L’avion a été jugé trop stylé par les enfants sans doute influencés par la tablette tactile 12 pouces qui sert de base à l’IFE. Timothée nous a refait un petit mal des transports, mais cette fois il a visé juste dans les sacs. Il a simplement réussi à en renverser un (plein de …) sur la couverture qui le protégeait. En fin de vol, petite séance de taï-shi, c’est assez surprenant de voir la moitié des passagers lever les bras et tourner les poignets en même temps… P1050721

Le temps de l’escale, nous avons choisi d’aller faire un tour dans Shanghai. Le Maglev, train à sustentation magnétique, volait au ralenti : 301km/h. Il arrive qu’il fasse du 430 ! P1050723

Après avoir pris le métro, nous nous sommes retrouvés sur East Nanjing road – sorte de Time Square – avec une boutique Apple qui en jette.

P1050737

Petite promenade sur le Bund pour voir les bâtiments anciens d’un côté la rivière et les tours modernes de l’autre. P1050741

Retour en faisant un détour dans un centre commercial de luxe assez démesuré. Puis c’est la longue attente pour le vol de Manille dans un aéroport sans Wifi ! Les formalités des douanes se sont plutôt bien passées et même rapidement mais l’avion pour Manille a du retard.

Prêts pour le départ

C’est bon, les sacs sont faits et la voiture de location est récupérée.
Pour les bagages en soute, nous avons une moyenne de 8,5 kg. Tout le monde a fait un effort.
Dans quelques heures, l’avion décolle pour 24 heures de voyage.