8-8-2011 : en route pour Bali

Au petit déjeuner, le personnel nous regardait bizarement. Ils regardaient les registres, nous comptaient, le refaisaient encore une fois. Oui, nous avions une chambre pour 4 et nous déjeunions à 5. Mais depuis l’absence de WiFi de la veille, ils n’osaient rien dire. Ils ont fini par demander à Hélène combien nous étions ( il n’y avait que nous au restaurant!) et elle a tout de suite annoncé un extra breakfast à leur grand soulagement. Ils lui ont apportaient la note à elle, en évitant méticuleusement Laurent.
Nous sommes allés prendre le ferry pour Bali, environ une heure de traversée, suivi d’un « bemo » pour Denpasar (2h30 à manger de la poussière). À Denpasar, nous avons fait une pose casse-croute, avant de prendre un taxi pour Ubud.(1h encore!)
Nous nous trouvions dans un monde nettement plus civilisé, mais beaucoup trop touristique à notre goût.
Nous avions changé de fuseau horaire, et il nous restait donc moins de temps pour trouver une chambre, n’ayant pas réservé pour ce soir là. Il y a énormement d’hôtel à Ubud, mais il était déjà 17h30, et au bout de 7 ou 8 « sorry it’s full » on commencait à trouver nos sacs un peu lourds (surtout Timothée. . .)
Une personne nous a alors dit qu’elle avait une chambre « chez l’habitant ». Nous sommes allés voir, et nous avons décidé que c’était mieux que de passer la nuit dehors. On nous a même mis un extra bed assez large! Bon, il n’y avait pas l’eau chaude, et Augustin et Laurent ont eu un peu de mal …
Nous sommes maintenant sur Bali, ile majoritairement indouiste (shivaïque ;-) ) .Il n’y a plus indiqué la direction de la Mecque (kiblat) dans les chambres, mais surtout, nous n’aurons plus les prières de la mosquée en pleine nuit. (nous recupérons les coqs!)Ici, il y a des offrandes déposées un peu partout.

This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.